Activités précongrès

Des ateliers thématiques d’une journée sont proposés en amont du congrès et sont admissibles aux heures de formation continue.
Places limitées !

Dimanche 3 juin 2018 | 8 h 30 à 16 h 30

Atelier n°1

Organisé par :

Logos SIDIIEF et Coalition Plus
La prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH-SIDA

Rejoindre, dépister, traiter et maintenir dans une continuité de soins

Cette activité de formation continue est destinée aux infirmières, infirmiers, sages-femmes, pairs éducateurs et autres professionnels de la santé appelés à donner des soins aux personnes vivant avec le VIH-SIDA dans un contexte africain. Elle s’inscrit dans la poursuite des objectifs énoncés dans la prise de position intitulée Infection au VIH en Afrique francophone – Miser sur la profession infirmière, une stratégie gagnante, qui vise notamment à favoriser l’accessibilité, la qualité et la continuité des soins des personnes, familles et communauté vivant avec le VIH-SIDA.

L’activité abordera un ensemble d’actions qui couvrent le continuum des interventions dans le domaine du VIH-SIDA, soit la promotion des comportements sains et sécuritaires et la prévention, le suivi et le traitement des personnes infectées et de leurs partenaires, et le maintien des patients dans une continuité de soins à plus long terme.

Des intervenants internationaux, experts dans le domaine du VIH-SIDA, viendront présenter et discuter de divers thèmes : contexte de l’épidémie de VIH-SIDA en Afrique francophone, données épidémiologiques, physiopathologie, prescription des ARV et accompagnement dans les soins, rejoindre les populations-clés (promotion et prévention), stratégies pour maintenir une continuité de soins et éducation thérapeutique.

Au terme de cette formation, le participant connaîtra mieux le contexte de l’épidémie du VIH-SIDA en Afrique francophone et l’importance de la lutte pour son éradication. Il aura une meilleure compréhension de l’approche globale dans le traitement du VIHSIDA, comprenant le traitement aux ARV et les stratégies d’accompagnement. Enfin, il pourra recourir à des stratégies favorisant le maintien dans une continuité de soins des patients vivant avec le VIH-SIDA en Afrique francophone.

Experts invités :

Aliou Sylla, médecin
Président, ARCAD-SIDA
Coordinateur de plateforme, Coalition Plus/sous régionale Afrique de l’Ouest
(Mali)

Mamadou Cissé, médecin
Responsable des programmes médicaux, ARCAD-SIDA

Clémence Dallaire, infirmière, Ph.D.
Vice-doyenne aux études supérieures et à la recherche
Professeure titulaire, Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval
(Québec, Canada)

Vincent Leclercq
Directeur financier Administratif et de la Vie Associative, Coalition internationale Sida PLUS

Atelier n°2

Organisé par :

Une approche familiale inclusive des pères ? Pourquoi et comment ?

Limite de 50 participants

La Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles vise à mieux comprendre la santé psychosociale des pères et des mères en période périnatale et leurs déterminants (facteurs de risque et de protection) et à mieux intervenir, par des pratiques professionnelles exemplaires, à l’égard des parents ayant de jeunes enfants. Les recherches portent sur les trajectoires de développement des pères et des mères dans divers contextes de vulnérabilité, avec un regard particulier sur les comportements de santé des hommes. La santé mentale, le décès périnatal, l’immigration et la pauvreté sont des exemples de contextes de vulnérabilité étudiés.

Le Centre d’Études et de Recherche en Intervention familiale (CERIF) cible le développement de pratiques et de programmes novateurs à l’égard des familles. Ce centre de recherche universitaire améliore la qualité de vie des familles en collaborant avec les milieux partenaires. Les recherches du CERIF visent à mieux comprendre l’expérience de santé des familles afin de développer, implanter et évaluer des programmes et des pratiques novatrices de prévention et de promotion de la santé psychosociale des familles. Cet atelier abordera l’approche familiale inclusive des pères.

Bien qu’un grand nombre d’hommes souhaitent s’impliquer activement dans la vie de leur enfant, et ce, dès la grossesse, l’importance de cet engagement est souvent méconnue. L’importance du père est reconnue, tant par les milieux scientifiques que dans les milieux de vie des hommes eux-mêmes. Tous s’entendent pour dire que les hommes possèdent les qualités nécessaires pour prendre soin d’un enfant, alors que les pères recherchent des manières de s’impliquer activement. Or, les professionnels de la santé mentionnent souvent un certain malaise lorsqu’ils interviennent auprès des hommes, qui entretiennent des relations différentes avec la demande d’aide et les services de santé.

Les travaux démontrent qu’il est possible de dépasser ce malaise et que lorsque les infirmières interviennent auprès des familles en adoptant une approche inclusive des pères, elles peuvent les soutenir tout en étant des modèles pour les mères quant aux comportements à privilégier à l’égard de ceux-ci.

Pourquoi adopter une telle approche et comment le faire ? Par des échanges, des discussions, des mises en situation et le visionnement d’une vidéo, cet atelier apportera des réponses à ces questions.

À la fin de la formation, les participants seront en mesure de :

  • Nommer les bénéfices de l’engagement paternel pour le bien-être et le développement des enfants, des mères, des pères eux-mêmes et la santé des familles.
  • Discuter des déterminants de l’engagement paternel et de l’apport des infirmières et des professionnels de la santé dans le soutien aux pères.
  • Porter un regard critique sur leurs croyances et leurs attitudes envers les rôles parentaux et les comportements de recherche d’aide des hommes.
  • Développer des pratiques inclusives des pères spécifiques à différents contextes de soins.

Experts invités :

Francine de Montigny, infirmière, Ph. D.
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles
(Québec, Canada)

Christine Gervais, infirmière, Ph. D.
Professeure en sciences infirmières, Université du Québec en
Outaouais
(Québec, Canada)

Atelier n°3

Organisé par :

Logo SIDIIEF et FNESI
Forum des leaders de demain : libérer les talents, les défis d’une nouvelle génération de soignants

Le forum « Les leaders de demain » édition 2018, est susceptible de favoriser une réflexion porteuse sur l’avenir de la profession infirmière en lien avec les attentes de la relève. Attirer les meilleurs talents et proposer à la nouvelle génération un plan de carrière intéressant s’avèrent des défis de taille.

La plupart des pays connaissent ou ont connu des pénuries plus ou moins importantes de personnels de la santé qualifiés, dont les médecins, les infirmières et les infirmiers. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé plus d’une fois des alertes sur le déficit mondial des professionnels soignants, notamment médecins, infirmières et sages-femmes. Des éléments nouveaux de contexte liés aux maladies chroniques, aux mouvements migratoires et à la concurrence internationale forcent les États à revoir le cadre d’exercice des professions, les conditions de travail et la mise en valeur de la profession infirmière.

Des intervenants internationaux viendront présenter leurs réflexions et proposer des avenues pour favoriser le recrutement et la rétention des jeunes au sein de la profession et leur permettre de libérer pleinement leurs talents et de déployer leurs compétences pour améliorer l’accès aux soins de santé. Plus précisément, ils répondront à des questions telles que :

  • Quelles sont les caractéristiques du marché du travail aujourd’hui ? Comment faire face à la concurrence nationale et internationale ?
  • Les valeurs privilégiées par les nouvelles générations (qualité de vie, mobilité, goût des défis, etc.) s’imposent aux directions d’organisations de santé. Comment est-ce possible au sein des systèmes de santé ?
  • Quelles sont les pratiques innovantes pour l’accueil des jeunes diplômés, les mesures de recrutement et de fidélisation mises de l’avant ?
  • Comment la formation universitaire peut-elle être

Animé par :

Mélanie Vievielle, infirmière
Représentante de la FNESI
(France)

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

Conférence d’ouverture par un expert international :

« Imaginer le futur pour le rendre possible »

Damien Contandriopoulos
Professeur, École des sciences infirmières
Chaire de recherche des Instituts de recherche en santé du Canada – Health Policy and Evidence
Université de Victoria
(Colombie-Britannique, Canada)

Bloc 1 :

Vision d’une nouvelle génération

Y a-t-il un plan de carrière ? Pourquoi avoir choisi la profession
infirmière ? Quelles sont les attentes face au marché du travail ? Comment la formation universitaire peut-elle être un levier pour attirer et retenir les jeunes talents ?

Ludivine Gautier
Présidente, FNESI
Étudiante infirmière de 3e année
(France)

Jessica Rassy, inf., Ph. D. (c.)
Présidente du Comité jeunesse provincial de l’Ordre des Infirmières
et Infirmiers du Québec
Professeure, École des sciences infirmières, Université de Sherbrooke
(Québec, Canada)

Anaïs Farine
Étudiante de 3e année, Haute école de la Santé La Source
(Suisse)

Jehan Serret
Jeune diplômé de la maîtrise, Université libre de Bruxelles
(Belgique)

Sokhna Fatou Bintou Mbacké Niang, infirmière
Service aux urgences, Hôpital général de Grand Yoff
(Sénégal)

Bloc 2 :

Pratiques innovantes pour le recrutement et la fidélisation

Les valeurs privilégiées par les nouvelles générations (qualité de vie, mobilité, goût des défis, etc.) s’imposent aux directions d’organisations de santé. Comment est-ce possible au sein des systèmes de santé ? Quelles sont les pratiques innovantes pour l’accueil des jeunes diplômés, les mesures de recrutement et de fidélisation mises de l’avant ?

Suzanne Robichaud, infirmière
Vice-présidente des services clinique et chef de la pratique infirmière,
Hôpital Montfort
(Ontario, Canada)

Sébastien Colson, infirmier puériculteur, Ph. D.
Responsable pédagogique Master Sciences Cliniques Infirmières,
Faculté de médecine, Université d’Aix Marseille
(France)

Françoise Joudart
Manager de soins en charge du recrutement / ICANES
(Belgique)

Magali Eymery
Chargée de mission sur la qualité de vie au travail, Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
(France)

Bloc 3 :

Leadership organisationnel et politique

Comment faire face à la concurrence nationale et internationale ?
Comment la formation universitaire peut-elle être un levier pour attirer et retenir les jeunes talents ?

Jacques Chapuis
Directeur, Institut et Haute école de la Santé La Source
(Suisse)

Patrick Chamboredon, infirmier
Président de l’Ordre National Infirmier de France
(France)

Sylvie Dubois
Directrice nationale des soins et services infirmiers, ministère de la
Santé et des Services sociaux du Québec
(Québec, Canada)

Atelier n°4

Organisé par :

Recherche en formation infirmière : tendances, expériences et opportunités

Vous avez un intérêt marqué pour le domaine de la formation en sciences infirmières et souhaitez être au fait des dernières innovations pédagogiques ? Vous êtes intéressés à établir des partenariats internationaux ? Cette journée est l’occasion d’échanger avec des chercheurs en sciences infirmières et d’établir les bases de futures collaborations.

9 h à 12 h

  • La nouvelle programmation de recherche 2017-2021 de l’Équipe FUTUR.
  • Le modèle de professionnalisation de Bélisle (2011) qui oriente la programmation de l’Équipe FUTUR ainsi que des résultats de recherche en formation infirmière.
  • Des travaux de recherche des deux axes majeurs de l’Équipe FUTUR : les processus de l’approche par compétence (APC) et ses retombées sur la professionnalisation, et les conditions favorisant ou contraignant la professionnalisation en milieux de formation et de pratique seront présentés.

13 h à 16 h

Des ateliers thématiques simultanés autour de projets de recherche en cours ou en développement sur les thèmes suivants :

AXE 1 – Processus et retombées

  • Méthode de rétroaction et raisonnement clinique
  • Outils d’évaluation des compétences professionnelles en santé
  • Pratique réflexive et portfolio

AXE 2 – Conditions soutenant l’apprentissage

  • Compte-rendu postsimulation et reconnaissance des signes de complications
  • Professionnalisation des infirmières praticiennes spécialisées dans leur discipline professionnelle
  • Compétence « structurelle » et mission de justice sociale des infirmières

Ces ateliers seront suivis d’une plénière.

Animé par :

Alain Legault, infirmier, Ph.D.
Centre d’innovation en formation infirmière (CIFI), Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal
(Québec, Canada)

Experts invités :

Jacinthe Pepin, infirmière, Ph.D.
Professeure titulaire, Directrice du CIFI et responsable scientifique
Équipe FUTUR
(Québec, Canada)

Marilou Bélisle, Ph.D.
Professeure agrégée, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke
(Québec, Canada)

Kathleen Lechasseur, infirmière, Ph.D.
CIFI
(Québec, Canada)

Louise Boyer, infirmière, Ph.D.
CIFI
(Québec, Canada)

Johanne Goudreau, infirmière, Ph.D.
CIFI
(Québec, Canada)

Patrick Lavoie, infirmier, Ph.D.
CIFI
(Québec, Canada)

Caroline Larue, infirmière, Ph.D.
CIFI
(Québec, Canada)

Amélie Blanchet Garneau, infirmière, Ph.D.
CIFI
(Québec, Canada)

© 2018 | congres-sidiief.org