Carrefours des grands enjeux

Des carrefours sur de grands enjeux stratégiques du SIDIIEF au cœur du développement de la profession infirmière.

Formation universitaire dans la discipline infirmière : Un regard croisé sur l’actualité

Organisé en collaboration avec le conseil consultatif sur la formation du SIDIIEF

Mardi 5 juin 2018 | 11 h 30 à 13 h 00

Formation universitaire dans la discipline infirmière : Un regard croisé sur l’actualité

Plus de cinq ans après l’adoption du mémoire du SIDIIEF (2011) intitulé « La formation universitaire des infirmières et infirmiers, une réponse aux défis des systèmes de santé » et suivant la Déclaration de Genève (2012) en faveur de la formation universitaire pour les infirmières et infirmiers de l’espace francophone, où en sommes-nous et où allons-nous ?

Ce carrefour international permettra de présenter un portrait des avancées de différents pays de l’espace francophone sur l’offre de programmes universitaires en sciences infirmières aux trois cycles et sur l’universitarisation de la formation initiale.

Des experts internationaux s’exprimeront sur l’une ou l’autre des recommandations du SIDIIEF :

  1. L’instauration d’un système d’enseignement universitaire couvrant les 1er, 2e et 3e cycles d’études en sciences infirmières.
  2. L’établissement de la condition d’entrée à la profession infirmière au niveau universitaire de bachelier/ bachelor ou de licence en sciences infirmières.
  3. Le soutien prioritaire aux pays d’Afrique par des mécanismes de coopération institutionnelle, nationale, intra et inter régionale.

Par ailleurs, le développement de programmes universitaires dans la discipline infirmière est-il possible ou remis en question ? La valeur ajoutée de la discipline et ses impacts sur les pratiques de soins dans les systèmes de santé sont-ils suffisamment connus et promus au sein des équipes interprofessionnelles (paramédicales) ? Comment la profession peut-elle mieux convaincre les décideurs de l’importance de la formation universitaire dans la discipline infirmière pour le renouvellement des pratiques ?

Les intervenants et les participants sont donc invités à venir discuter de ces grandes questions d’actualité.

Animé par :

Pre Jacinthe Pepin, infirmière, Ph. D.
Présidente du conseil consultatif sur la formation infirmière, SIDIIEF
Professeure titulaire et Directrice du Centre d’innovation en formation infirmière (CIFI)
Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal
Corédactrice-en-chef de la revue de l’ACÉSI, Quality Advancement in Nursing Education/ Avancées en formation infirmière.

QUÉBEC, CANADA

Experts invités :

Cynthia Baker, infimière, Ph. D.
Directrice générale, Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ACÉSI)
(Canada)

Martine Sommelette, infimière, directrice des soins
Présidente, Comité d’entente des formations infirmières et cadres (CEFIEC)
(France)

Jean-Jacques Effosou Kablan, technicien supérieur en soins infirmiers
Professionnel en charge des soins infirmiers et obstétricaux, Organisation Ouest-Africaine de la Santé
(Afrique de l’Ouest)

Rima Sassine-Kazan, infimière, Ph. D.
Doyen, Faculté des sciences infirmières de l’Université St-Joseph
(Liban)

Cécile Dury, infirmière, MSc, Ph. D. candidate
Représentante de Jane-Laure Danan (présidente de FINE-Europe)
Vice-présidente, Fédération européenne des enseignants en soins infirmiers (FINE)
Directrice de la catégorie paramédicale HENALLUX
(Belgique)

Percées scientifiques : Recherche infirmière au service de la santé des populations

Logo RRIISIQ

Organisé en collaboration avec le Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec (RRISIQ)

Mardi 5 juin 2018 | 15 h à 16 h 30

Percées scientifiques : Recherche infirmière au service de la santé des populations

Ce carrefour international tentera de mettre en lumière les conditions favorables au développement et à la diffusion des savoirs infirmiers, et d’optimiser l’impact des travaux de recherche en sciences infirmières.

Les connaissances générées par la recherche en sciences infirmières présentent des retombées utiles à la pratique clinique. Selon Pepin et al. (2017), ce domaine de recherche « vise à trouver des solutions à des problèmes observés dans la pratique auprès des personnes, familles, communautés ou populations, et à induire des changements dans les pratiques de soins » (p.113).  Dans tous les pays, on valorise l’innovation clinique pour soutenir des gains d’efficacité, de qualité et d’efficience. La recherche issue de la discipline professionnelle infirmière a contribué à la production ou à la consolidation de savoirs qui ont été à la base de changement de pratiques. Pourtant, sa contribution demeure insuffisamment reconnue et mise à profit pour soutenir de manière optimale l’évolution des soins et des pratiques.

Des chercheurs infirmiers et des experts internationaux viendront présenter leurs résultats et les retombées dans les pratiques soignantes auprès des personnes, familles et populations. Ils souligneront les enjeux et les défis qu’ils doivent relever. Ils sont donc invités à venir discuter des grandes questions d’actualité suivantes :

  • Quels sont les sujets de recherche prioritaires pour la discipline infirmière ?
  • Quels sont les facteurs facilitants le développement de la recherche et les obstacles ?
  • Quelles sont les stratégies pour le transfert des résultats dans les pratiques cliniques courantes ?
  • Quelles sont les pistes de mise en valeur et de diffusion des percées scientifiques susceptibles d’influencer les politiques de santé ?

Animé par :

Pr Maria Cécilia Gallani, infirmière, Ph. D.
Professeure titulaire, Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval
Chercheure au centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec
Coresponsable de la plateforme de développement international du RRISIQ
(Québec, Canada)

Experts invités :

Sylvie Cossette, infirmière, Ph. D.
Vice-doyenne à la recherche et au développement international et professeure titulaire, Faculté des sciences infirmieres, Université de Montréal
Chercheuse, Institut de cardiologie de Montréal
Codirectrice RRISIQ
(Québec, Canada)

Cédric Mabire, infirmier, Ph. D.
Maître d’enseignement et de recherche 1, Institut universitaire de formation et de recherche en soins – IUFRS, Université de Lausanne
(Suisse)

Isabelle Fromantin, infirmière, Ph. D.
Unité Plaies et Cicatrisation, Institut Curie Paris
Affiliation au  CEPIA (Clinical Epidemiology and Ageing : Gériatrie Soins Primaires et Santé Publique), Université Paris 12
(France)

Mathilde Azar, infirmière, Ph.D.
Directrice adjointe, Programme des sciences infirmières, Faculté des sciences de la santé, Université de Balamand
(Liban)

Qualité des soins et sécurité des patients : La profession infirmière face aux défis de performance

Organisé en collaboration avec le Conseil consultatif – Qualité des soins et sécurité des patients du SIDIIEF

Mercredi 6 juin 2018 | 11 h à 12 h 45

Qualité des soins et sécurité des patients : La profession infirmière face aux défis de performance

La pénurie d’infirmières et d’infirmiers, les méthodes de dotation inappropriées, les effectifs insuffisants posent une menace importante à la sécurité des patients. Les infirmières et les infirmiers de tous les pays dénoncent les décisions prises relatives aux ressources infirmières de la part d’instances administratives ne tenant pas toujours compte des résultats de soins dans la recherche d’efficience. Pourtant, la littérature internationale démontre les impacts économiques positifs d’une pratique infirmière de qualité, c’est-à-dire des effectifs suffisants et qualifiés. Des études internationales ont calculé les gains, notamment le bénéfice économique lié à la réduction des complications, des temps de séjours, des réadmissions, des erreurs et des incidents évitables.

La profession infirmière a toujours accordé la plus grande priorité à la sécurité des patients. C’est pourquoi les infirmières revendiquent la capacité d’exercer leur profession selon des normes de qualité reconnues. Ce qui ne signifie pas pour autant le statu quo. La profession soutient les innovations cliniques et technologiques probantes, tout en se préoccupant des aspects d’humanisation des soins. Alors que les dépenses ne cessent d’augmenter dans les pays industrialisés, des rapports récents de l’OCDE montrent que 15 % de ces mêmes dépenses seraient consacrées à traiter les erreurs et les échecs à la sécurité des patients. Dans un contexte de maîtrise impérative des coûts, le potentiel de la profession infirmière à contribuer à la réduction de risques et à l’amélioration du ratio coût-efficacité doit être reconnu et promu par les administrations locales et gouvernementales.

La sécurité des patients se révèle un enjeu universel par ses impacts sociaux, politiques et économiques, et est devenue un critère de choix pour analyser la performance d’un système de santé. Dans son mémoire intitulé « Qualité des soins et sécurité des patients, une priorité mondiale », le SIDIIEF avait notamment invité la profession à accroître son intérêt pour des méthodes quantitatives destinées à mesurer des résultats de soins, à promouvoir et à revendiquer le développement et l’utilisation d’indicateurs de qualité afin d’influencer les décideurs. Où en sommes-nous rendus ?

Suite à la présentation d’experts, une table d’observateurs internationaux réagiront aux propos et échangeront avec le public afin de susciter une réflexion réflexion collective sur la manière dont les infirmières et les infirmiers peuvent devenir des acteurs-clés pour la transformation des systèmes de santé.

Animé par :

Alain BIRON, infirmier, Ph. D.
Directeur adjoint, Direction des soins infirmiers, Centre universitaire de santé McGill
Professeur adjoint, École de sciences infirmières Ingram de l’Université McGill
Québec, Canada
Co-président du Conseil consultatif – Qualité des soins et sécurité des patients, SIDIIEF

Experts invités :

Jean-Marie Januel, infirmier, M.P.h., Ph. D.
Professeur et titulaire de la Chaire d’excellence en management de la santé – qualité et sécurité, Université Sorbonne – Paris-Cité/École des Hautes Études en Santé Publique
Membre de la Commission spécialisée « système de santé et sécurité des patients » du Haut Conseil de santé publique
(France)

Jérôme Rousseau, infirmier, Bsc
vice-président
Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec
(Québec, Canada)

Anne-Claire Raë
Infirmière chargée de recherche et qualité des soins, Hôpitaux universitaires de Genève
(Suisse)

Table d’invités réagissant aux propos des experts :

Philippe Michel, médecin
Président, Commission spécialisée système de santé et sécurité des patients
Professeur des universités et praticien hospitalier en santé publique à l’université Claude Bernard Lyon 1
Responsable de l’axe « performance de l’offre de soins » de l’équipe de recherche HESPER (Health Services and Performance Research)
Directeur de l’organisation, de la qualité, des risques et des relations avec les usagers, Hospices Civils de Lyon
(France)

Robert Ouedraogo
Président, Ordre national des infirmières et infirmiers du Burkina Faso
(Burkina Faso)

Isabelle Lehn, infirmière, MScN
Directrice des soins, Centre hospitalier universitaire vaudois
(Suisse)

Mélanie Lavoie-Tremblay, infirmière, Ph. D
Professeure agrégée, directrice associée (recherche), École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill
(Québec, Canada)

Miguel Lardennois, infirmier, DEA Santé publique
Chef de cellule – Stratégie des Professions de Santé, Service public fédéral – Santé publique
(Belgique)

André Néron
Représentant des patients
Membre du comité de Pilotage projet Patient partenaire
CHU de Bordeaux (France)
Directeur du Bureau Patient Partenaire pour le Pôle Santé
Université Libre de Bruxelles (Belgique)

Leadership et gouvernance des soins : Innover pour gérer la complexité

Logo CIUSSS Centre-sud-de-l'Île-de-Montréal et AFDS

Organisé en collaboration avec l’Association française des directeurs des soins (France) et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (Québec, Canada)

Mercredi 6 juin 2018 | 14 h à 15 h 30

Leadership et gouvernance des soins : Innover pour gérer la complexité

La gouvernance des établissements de santé s’inspire de plus en plus des grandes tendances de gestion dominées par la recherche d’efficience et d’efficacité. Le leadership du directeur de soins peut-il s’exprimer dans ce contexte et, si oui, quelle forme peut-il prendre ?

L’organisation des services cliniques constitue une composante centrale de la gestion des milieux de soins. Notamment, la prestation des soins infirmiers s’avère un défi dans cette recherche d’efficience dominée par les contraintes budgétaires. Les directions de soins prennent des décisions ayant un impact important sur la qualité des soins et la sécurité des patients. La dotation sécuritaire de personnel infirmier, le rehaussement des compétences cliniques, le soutien à l’interdisciplinarité, l’évolution des pratiques cliniques et l’implantation des résultats de recherche sont autant de facteurs qui doivent guider les directeurs de soins.

Comment faire évoluer la gestion des soins ? Comment influencer la vision des soins et la culture de changement organisationnel ? Comment créer un environnement propice au déploiement des soins infirmiers basés sur les meilleures pratiques ? Comment faire respecter les standards de soins ? Comment attirer et retenir les ressources infirmières au sein de son établissement dans un contexte de concurrence mondiale ? Bref, comment assumer un leadership transformationnel à impact clinique ?

Animé par :

Laurence Laignel
Vice-Présidente, Association Française des Directeurs de Soins (AFDS)
Directrice des soins infirmiers – Coordonnatrice générale des soins, Centre hospitalier de Saint-Nazaire
(France)

Experts invités :

Stéphane Michaud, directeur des soins
Président, Association française des directeurs des soins
Coordonnateur général, Centre hospitalier de Niort
(France)

Sandra Merkli, directrice des soins
Hôpitaux universitaires de Genève
(Suisse)

Micheline Ulrich,
Présidente du conseil d’administration

Et

Sonia Bélanger, infirmière
Présidente-directrice générale
Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
(Québec, Canada)

Joëlle Durbecq
Directrice du département infirmier, Cliniques universitaires Saint-Luc
(Belgique)

© 2018 | congres-sidiief.org